Le Métier d’Educatrice de Jeunes Enfants

educatrice-jeunes-enfantsLe référentiel professionnel donne la définition suivante : « L’éducateur de jeunes enfants est un travailleur social spécialiste de la petite enfance. Ses fonctions se situent à trois niveaux : éducation, prévention, coordination. En créant un environnement riche et motivant, il contribue à l’éveil des jeunes enfants et à leur apprentissage à la vie sociale.

Recevez votre documentation gratuite ici

Il crée un environnement permettant la construction de liens sociaux et un accompagnement de la fonction parentale. Pour accomplir ses missions, il est amené à développer des partenariats avec les professionnels du champ sanitaire, social et de l’éducation nationale ».

A/ Fonctions de l’éducatrice de jeunes enfants

Ces fonctions répondent aux quatre domaines de compétences relatés par le référentiel mais sont également liées au lieu d’exercice de la profession. Certaines d’entre elles varieront selon qu’il s’agisse d’un simple lieu d’accueil ou d’un milieu sanitaire. Pour mieux les définir, nous prendrons pour exemple une éducatrice de jeunes enfants exerçant en crèche.

1) Etablir une relation et organiser le projet éducatif vis-à-vis de l’enfant

Le but étant de favoriser le développement de l’enfant et son insertion sociale, l’éducatrice doit tenir compte à la fois de la prise en charge du groupe et de celle de chaque individu, ce qui nécessite une grande précision dans l’organisation de la journée avec la vigilance pour maître mot.

L’éveil de l’enfant passe avant tout par l’animation, c’est-à-dire une alternance de jeux libres et d’activités par groupes plus ou moins réduits. L’éveil culturel, quant à lui, se fera par le biais des histoires, de la musique, des comptines et permettra d’ouvrir son imagination. La qualité de l’accueil du groupe agit directement sur celle de l’individu et lui fournit les premières bases de la socialisation en lui apportant des repères stables.

Cette socialisation passe également par l’environnement affectif. Certaines situations qui peuvent sembler difficiles à un jeune enfant seront mieux vécues s’il se sent écouté et sécurisé.

2) Etablir une relation et organiser le projet éducatif en coopération avec les parents

Le lien entre l’éducatrice de jeunes enfants et la famille est également primordial, chacune informant l’autre de l’évolution de l’enfant. Cette information, prise en compte de part et d’autre, offre à l’enfant une transition cohérente entre ses deux environnements.

La personnalité de l’enfant se construit grâce à la valorisation qu’il ressent en étant le sujet de conversation des adultes. La réaction des parents face à certains comportements qui lui sont rapportés par l’éducatrice constitue des références et des repères importants.

3) Conduire l’action éducative au sein d’une équipe pluriprofessionnelle

L’éducatrice de jeunes enfants occupe une fonction coordinatrice dans l’équipe. Elle veille à la cohérence des actions menées par l’ensemble des participants et à leur continuité dans la prise en charge de l’enfant. Elle met également en oeuvre des actions de prévention sur la santé, l’éducation et l’exclusion sociale, anime des réunions, organise la participation d’intervenants extérieurs…

4) Elaborer l’action éducative et sociale en lien avec les partenaires et les institutions

Elle participe à part entière aux politiques sociales territoriales : recensement des besoins en mode d’accueil, développement de la concertation et des partenariats locaux, surveillance de la mise en oeuvre des politiques sociales dans l’environnement où elle évolue. Elle mène donc des actions conjointes avec les partenaires sociaux, sanitaires, culturels et scolaires.

B/ Secteurs d’intervention de l’éducatrice de jeunes enfants

  • Secteur social : lieux d’accueil des enfants de moins de 7 ans, services sociaux…
  • Secteur sanitaire : hôpital
  • Secteur de l’éducation : école maternelle
  • Secteur médico-social : PMI, institutions pour handicapés…
  • Secteur de l’animation, du loisir et de la culture : bibliothèque, ludothèque
  • Secteur de l’assistance éducative : foyer de l’enfance, centre de détention.

C/ Qualités requises

Comme toute profession en relation avec les jeunes enfants, ce métier implique avant tout de la patience et de l’empathie. Le sens de l’écoute et le goût des autres sont également indispensables. La créativité et le dynamisme sont indissociables de la fonction consistant à organiser des animations.

Sans endurance physique et nerveuse, une éducatrice de jeunes enfants sera vite épuisée. L’humour et l’optimisme, quant à eux, seront un bon atout pour pouvoir débloquer certaines situations délicates. Il ne faut pas non plus craindre de se remettre en question si l’on s’aperçoit que l’on fait fausse route.

Le goût du travail en équipe et en partenariat ainsi que l’attrait pour la médiation auprès des familles doivent être présents. L’éducatrice de jeunes enfants ayant à traiter un certain nombre de questions administratives, elle doit également avoir une bonne maîtrise de l’écrit et posséder le sens de la rigueur et de la communication.

D/ Rémunération

Le salaire varie selon que l’éducatrice de jeunes enfants exerce dans le public ou dans le privé.

Dans le secteur public, les salaires sont déterminés par des textes réglementaires. Dans le privé, ils sont régis par les conventions collectives.

E/ Accès à la profession d’éducatrice de jeunes enfants

Le concours d’entrée en centre de formation est accessible aux titulaires du bac ou équivalent. La formation s’étend sur 3 ans et comporte 1500h d’enseignement théorique et 2100h de formation pratique. Les titulaire d’un diplôme de travail social de niveau III bénéficient de certaines dispenses de durée de formation.

Le diplôme d’EJE est également accessible par la VAE.

Sachez enfin que le diplôme d’éducatrice de jeunes enfants permet d’accéder à des postes de direction ou de formation et ouvre également la voie à des poursuites d’études.