Comment trouver un emploi comme Assistante Maternelle ?

trouver emploi assistante maternelle

En tant que profession indépendante, le métier d’assistante maternelle implique une recherche permanente d’enfants à accueillir ; mais comment s’y prendre concrètement pour trouver un emploi d’assistante maternelle?

Avant de se mettre à la recherche d’enfants à accueillir, il faut déjà obtenir l’agrément d’assistante maternelle ; et avant de faire cette demande d’agrément, il existe une nécessité, pour ne pas dire un impératif : vérifier l’offre et la demande d’accueil tant dans sa commune que dans les communes environnantes.

Recevez votre documentation gratuite ici

Entre saturation d’assistantes maternelles d’un côté et pénurie de l’autre, les circonscriptions sont loin d’être égales. La recherche d’emploi dépendra donc des besoins de garde des parents. Le but de l’assistante étant d’atteindre le nombre maximal d’emploi autorisé par l’agrément, elle devra se livrer à des démarches actives qui passent par divers moyens.

A/ Les organismes de la petite enfance

Ce sont les lieux fréquentés en priorité par les parents quant ils sont à la recherche d’une assistante maternelle, en raison de leur côté rassurant. Il est donc impératif pour cette dernière de s’en rapprocher afin de s’inscrire en indiquant sa capacité d’accueil et de se renseigner sur les demandes des parents.

1) Le relais parents / assistantes maternelles

En tant qu’employeurs potentiels, c’est généralement le premier organisme vers lequel se tournent les parents pour consulter les listes d’assistantes maternelles. Ce peut être une structure municipale, associative ou sociale.
L’animateur du relais met en contact la professionnelle et les parents. Il conseille ces derniers pour le contrat de travail, le calcul du salaire et tout ce qui les transforme en employeurs particuliers.
L’assistante, quant à elle, peut y trouver de l’aide en cas de difficultés avec la PMI ou les familles et pour effectuer certaines démarches.

2) L’association d’assistantes maternelles

L’adhésion à une association d’assistantes maternelles n’est nullement obligatoire mais c’est un moyen de se faire connaître sur la commune et de profiter de l’entraide entre professionnelles. L’association est complémentaire au RPAM puisqu’elle a pour vocation d’aider les parents en besoin d’accueil et les assistantes de son secteur géographique.

B/Le bouche à oreille

La réputation est primordiale pour une assistante maternelle dans sa recherche d’emploi. Avant de lui confier son enfant, les parents se renseignent auprès de ceux qui ont déjà affaire à elle dans le cadre profesionnel : leur ressenti à son égard, ses disponibilités, ses tarifs, ses conditions d’accueil tant au niveau logement qu’en ce qui concerne les activités qu’elle propose…

Une bonne répuation à tous ces niveaux est donc la quasi certitude pour elle d’un roulement continu d’enfants et ce tout au long de l’année.

C/ La diffusion locale

Les relations de proximité ont également leur importance.

1) Les annonces format papier

Elles sont une façon simple et gratuite de communiquer : commerces de quartier, cabinets médicaux, pharmacies ou magasins de puériculture, tous les lieux fréquentés par les parents sont susceptibles de procurer un emploi à l’assistante maternelle, surtout quand il s’agit pour les parents de trouver un mode d’accueil en urgence.

2) Les sites web de petites annonces

Dans la rubrique « Emploi et services » de sites très fréquentés comme leboncoin ou sur des sites professionnels, l’assistante peut aussi bien passer une annonce que répondre à des demandes de parents.

D/ La rencontre avec les employeurs potentiels

Une fois que des parents prennent contact avec l’assistante maternelle, il existe certains impératifs qui ont de fortes probabilités de déboucher sur un contrat de travail.

Au-delà de l’accueil téléphonique qui doit toujours être soigné, tout se jouera sur la première rencontre entre assistante maternelle et parents. Ces derniers retiendront avant tout leurs premières impressions : une cordialité ni trop distante ni trop amicale met en confiance. Le naturel de la voix et de l’attitude permettent d’anticiper le comportement à venir de la professionnelle face à l’enfant.

Le sens de l’écoute et du service est également très important ; il ne faut pas se contenter de répondre aux questions des parents mais aller au-devant de toutes celles qu’ils se posent : l’organisation de la journée en général, en passant par l’alimentation, l’éducation, les activités d’éveil, le respect du sommeil, la sécurité du domicile…

Il est également primordial de ne pas oublier l’enfant durant cette rencontre. Aux yeux des parents, cette dernière n’a pas seulement pour but de s’informer ; elle sert également à juger du comportement de l’assistante maternelle vis-à-vis de l’enfant. La professionnelle se doit donc de montrer son intérêt pour lui par un comportement chaleureux.

Cette première entrevue n’est pas destinée à déboucher directement sur un contrat de travail qui représente un engagement à long terme. Il appartient à l’assistante maternelle de leur proposer d’elle-même de prendre le temps de la réflexion, suivi d’une seconde entrevue pour clarifier les éventuels points obscurs avant embauche.