LE DEAF : Diplôme d’Etat d’Assistante Familiale

diplome etat assistant social deaf

Dans le cadre de la réforme de certaines professions sociales, une formation spécifique est devenue obligatoire ; c’est le cas avec le diplôme d’Etat d’assistant familial.

Pendant longtemps les familles d’accueil étaient simplement tenues d’effectuer un stage préparatoire à l’accueil de l’enfant d’une durée de 60 heures avant de commencer à exercer. Le décret N° 2006-627 du 29 mai 2006 a instauré l’obligation pour tout assistant familial de suivre une formation complémentaire conduisant au DEAF (Diplôle d’Etat d’Assistant Familial).

A/ La formation

Elle est d’une durée de 240 heures réparties sur une période allant de 18 à 24 mois et doit être suivie dans les 3 ans suivant la signature du premier contrat de travail. Le stagiaire étant en situation de travail, l’employeur prend en charge le coût de la formation.

Recevez votre documentation gratuite ici

1) Allègements et dispenses de formation

Certains diplômes ou titres permettent la dispense ou l’allègement de domaines de formation. La dispense de formation concerne les titulaires des diplômes suivants :

  • auxiliaire de puériculture ;
  • puéricultrice ;
  • éducateur de jeunes enfants ;
  • éducateur spécialisé.

Le domaine de compétence correspondant à la dispense d’un domaine de formation est automatiquement validé et dispense donc de l’épreuve de certification qui s’y rapporte. En revanche l’allègement de domaines de formation réduit la durée de cette dernière mais ne dispense pas de l’épreuve de certification.

Les candidats ayant validé des domaines par le biais de la VAE bénéficient d’allègements de modules de formation.

2) Le programme de formation

Il répond au référentiel de compétences, relevant lui-même du référentiel d’activités.

a – Référentiel d’activités

  • Accueil de l’enfant et prise en compte de ses besoins fondamentaux
    • besoins physiques (confort, sécurité, repas, sommeil…)
    • besoins psychiques (écoute, liens affectifs, émotions et réactions)
    • besoins de soins (santé courante, hygiène, sécurité)
  • Accompagnement éducatif de l’enfant
    • développement de la socialisation et de l’autonomie
    • passage à l’adolescence
    • repères et limites
    • gestion de l’urgence
    • suivi scolaire
    • organisation d’activités culturelles et de loisirs
  • Accompagnement de l’enfant dans ses relations avec ses parents
    • participation au projet individualisé de l’enfant
    • participation au maintien de liens entre l’enfant et sa famille
    • écoute des sentiments de l’enfant concernant sa vie familiale
    • prise en compte de l’univers social et culturel de l’enfant
  • Intégration de l’enfant dans sa famille d’accueil
    • préparation et gestion des fonctions et places de chaque membre de la famille d’accueil
    • gestion des conflits (autorité, tensions entre les enfants…)
  • Travail en équipe
    • contribution à l’élaboration du projet individualisé pour l’enfant
    • échanges réguliers avec le travailleur social référent sur le quotidien et l’évolution de l’enfant
    • participation à l’évaluation du placement de l’enfant
    • participation à des actions de formation professionnelle
    • accompagnement de l’enfant dans ses relations avec les autres membres de l’équipe

b – Référentiel de compétences

  • DC 1 : Accueil et intégration de l’enfant dans sa famille d’accueil
    • Savoir répondre aux besoins physiques, psychiques et de soins de l’enfant
    • Savoir intégrer l’enfant avec l’aide de l’équipe pluridisciplinaire
  • DC 2 : Accompagnement éducatif de l’enfant
    • Favoriser son développement global
    • Contribuer à son insertion sociale, scolaire ou professionnelle
  • DC 3 : Communication professionnelle
    • Communiquer avec les membres de l’équipe de placement familial
    • Communiquer avec les intervenants extérieurs

B/ La certification

Elle est organisée par la Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS) et comporte une épreuve pour chaque domaine de compétences.

  • DC1 : épreuve orale d’entretien sur dossier (45 minutes)
  • DC2 : épreuve écrite d’étude de cas (2 heures)
  • DC3 : épreuve orale de communication (30 minutes)

Rappelons que tout assistant familial est tenu de se présenter aux épreuves du DEAF. L’échec n’interdit pas de continuer à exercer le métier d’assisant familial mais l’obtention du diplôme permet le renouvellement automatique de l’agrément sans limitation de durée.